Photographie HDR – Imagerie A Grande Gamme Dynamique

Voici un article sur la photographie HDR, avec des exemples de photos, des tutoriels vidéos et des explications.
HDR signifie High Dynamic Range; parfois HDRi où « i » est utilisé pour l’imagerie (Imagerie A Grande Gamme Dynamique). C’est un ensemble de techniques utilisées pour reproduire une plus grande gamme de luminosité que la plage dynamique que vous obtenez avec des techniques standard.

Principalement, c’est le fait de combiner des images du même sujet, prises avec des expositions différentes, en une seule image. Cette photo HDR sera en mesure de montrer les détails dans les hautes lumières et les parties sombres, représentant d’une gamme dynamique de lumière plus large.
Je ne vais pas parler ici des appareils photo avec des capteurs HDR, mais vous pouvez trouver une bonne documentation sur le sujet sur internet.
La plupart du temps, vous pouvez simplement combiner 3 images (-2 stops, 0, 2 stops) pour produire une image HDR, mais vous pouvez en prendre 4 ou modifier les stops, ou, mais c’est une autre technique, vous pouvez créer une image HDR avec une seule photo.
Cette dernière technique est appelée « Exposition à droite », ETTR.
En ce qui concerne les 3 photos, pour résumer, une est sous-exposée, ce qui nous permet d’obtenir plus de détails dans les hautes lumières; une est normalement exposée, relevant les détails dans la lumière « ambiante »; et la troisième est surexposée, afin de montrer les détails dans les zones sombres. Le résultat HDR aura tous les détails de l’image.
Afin d’obtenir de bons résultats, pour faire varier l’exposition, ajuster la vitesse d’obturation, plutôt que la sensibilité ISO ou l’ouverture.
Vous pouvez trouver quelques fonctions HDR sur vos smartphones (iPhone, Android, etc), si vous voulez essayer de voir des résultats rapides.
J’imagine que ces téléphones prennent 3 photos, les combinent, et vous montrent le résultat final.

Voici une première série de photos HDR:

Ce que je peux vous conseiller, c’est de prendre obligatoirement un trépied si vous voulez avoir des résultats propres et nets.
Dans cet article, je présente des photos prises avec un trépied, sans, éditées ou non, surexposées, des problèmes de couleur, etc, de sorte que vous puissiez voir un bon échantillon de résultats. Les choses à faire et les choses à éviter lorsque vous créez des images High Dynamic Range.
Vous pouvez utiliser les techniques HDR lorsque vous photographiez des paysages, la nature, les objets, l’architecture ou encore lorsque vous faîtes de l’exploration urbaine.
C’est un peu plus délicat lorsque vous souhaitez faire de la photographie de sport ou d’action, et c’est là que l’ »Exposition à droite » / ETTR peut être utile.

Voici une bonne vidéo (en anglais) Introduction à la Photographie HDR, de B&H et Allan Kesselhaut.
Vous découvrirez les techniques HDR, la façon de prendre des photos HDR, mais aussi la partie retouche et édition, en utilisant des logiciels tels que Photoshop, Photomatix Pro 4, Topazz plugins etc
C’est un bon tutoriel vidéo qui vous en apprendra beaucoup ou vous rafraîchira la mémoire sur la Photographie HDR.

Vous pouvez également utiliser, si votre appareil photo dispose de cette fonctionnalité, l’Autobracketing. Votre appareil prend successivement plusieurs photos (la plupart du temps, 3), et, si celui-ci possède le mode bracketing d’exposition automatique, il combinera les photos en une seule image HDR.
Vous pouvez passer un peu de temps avec le manuel d’instructions de votre appareil photo numérique pour voir si vous avez ces options.
Gardez à l’esprit qu’il y a un léger délai entre chaque prise si vous prenez la photo d’action.

Dans la série suivante de photos HDR, vous pouvez voir un bon exemple de ghosting ou abérations dans une image (la seconde avec la tour de Calgary, regardez la personne sur le trottoir).
C’est donc plus difficile avec des sujets en mouvement. Vous pouvez encore réduire ou même éviter cet effet avec des logiciels comme Photomatix, ou cela peut tout à fait être un souhait artistique.
L’image suivante, j’ai demandé à mes amis de Montréal de ne pas bouger durant les prises de vue, évitant ainsi le ghosting et les effets flous.

Vous pouvez voir dans la vidéo (en anglais) ci-dessous comment prendre et retravailler les photos HDR.
Cette vidéo sur Youtube est de Kim Seng (alias Captain Kimo): Technique HDR révélée.
Vous verrez comment utiliser Photomatix combiné avec Photoshop.
Une vidéo est disponible en Français en bas de l’article.

Voici quelques autres exemples de ce que vous pouvez faire en images High Dynamic Range, comme des photos en intérieur, d’architecture ou encore d’exploration urbaine.
Il est très utile lorsque vous explorez des bâtiments abandonnés sombres, des maisons ou des usines.

Vous pouvez également améliorer les couleurs et la saturation des couleurs dans votre image HDR, ce qui peut être vraiment intéressant, mais il peut aussi ruiner votre photo quand cela est trop exagéré.
J’essaie de vous montrer divers types de photos HDR, mais aussi des résultats différents, bon ou mauvais.
Je ne fais pas trop d’images High Dynamic Range, mais parfois cela peut être intéressant lorsque vous travaillez dans des conditions de lumière difficiles.
Les paysages et l’exploration urbaine sont pour moi je pense, les principaux domaines dans lesquels je fais de la photographie HDR.

Vidéo en français sur la photographie HDR et la création d’une image HDR avec Photomatix et Lightroom, par Fabian Defossez / Le temps d’un instant:

J’espère que vous avez apprécié cet article sur la photographie HDR, et ses photos à grande gamme dynamique, ainsi que ses tutoriels vidéo.
Peut-être qu’ils vous motiveront à faire un essai de cette technique en photographie.

Prenez soin de vous et prenez des photos!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *