Camouflage Pour Photographie Animalière

Voici quelques conseils et astuces sur les différents types de camouflage pour la photographie animalière.
Photographier la faune n’est pas chose facile lorsque vous allez prendre vos clichés en pleine nature sauvage. Les animaux sont plus prudents et prennent peur rapidement s’ils constatent que quelque chose ne va pas autour d’eux.
L’utilisation du camouflage vise à aider les photographes animaliers à se rapprocher de l’animal,
Inutile de dire que même si ces derniers ne peuvent pas vous voir distinctement, ils peuvent toujours vous sentir ou vous entendre de très loin.
Évitez donc le bruit et le parfum, faîtes face au vent lorsque cela est possible.

Une note concernant cet article: les techniques de camouflage et les équipements, sont aussi utilisés par les forces militaires et les chasseurs. Cet article sur le camouflage, est destiné aux gens qui font de la photographie animalière et « shoot » des animaux sauvages, uniquement avec un appareil photo, et non un fusil.
Alors notez s’il vous plaît que je ne fais pas la promotion de quelconque activité de chasse. J’utilise tout simplement parfois les mêmes techniques.

Il y a deux façons différentes de prendre des photos d’animaux sauvages, tout en étant camouflé.
La technique « d’approche » (déplacement vers le sujet) et l’utilisation d’affuts (un endroit où vous cacher, en attendant que les animaux arrivent).
Je préfère m’approcher des animaux sauvages, plutôt que d’attendre caché, mais en général, je mélange les deux techniques.
Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux techniques, mais vous pouvez opter pour celle qui correspond au mieux avec votre personnalité (patient ou pas), et / ou le type de photos que vous voulez prendre.

Personnellement je préfère la technique d’approche, comme j’aime randonner et me déplacer comme un ninja dans les bois ^^, puis « faire une halte » en attendant et en restant caché.

Voici quelques photos de camouflage que je utilise pour mes séances de photographie animalière:
Merci à mon père et mon ami Adam, qui m’ont parfois rejoint et m’ont autoriser à utiliser leurs photos.
J’ai pris quelques photos de moi afin de voir comment le camouflage se fondait dans le paysage, ou si ma cachette était bonne, car je ne suis pas un fan des selfies …

J’utilise principalement des tenues de camouflage qui ressemblent à celles de Realtree camo (les tenues de camouflage Décathlon, Solognac, sont moins chères). Je les trouve légères et pratiques. Leur efficacité dépend de la façon dont vous agissez dans les bois.
Après plusieurs jours de prise de vues dans la nature, vous vous habituerez à votre équipement, et serez capable de tirer le meilleur de celui-ci.
J’essaie de me couvrir et me camoufler complètement, de la tête aux pieds, de marcher lentement et silencieusement.

Si vous préférez vous cacher et attendre, vous pouvez combiner une tenue de camouflage plus simple, avec des filets ou une bâche qui peut correspondre au feuillage naturel des environs. Un peu comme pour le camping furtif.
L’objectif est de se fondre dans le décors.
Certains équipements comme les affûts de photographie animalière de style Tragopan, peuvent être une bonne option.

Une autre possibilité, que je ne ai pas encore essayé, c’est l’utilisation d’une combinaison de camouflage, appelées ghillies. En gros, avec un ghillie, vous aurez l’air d’un buisson qui marche.
J’étais vraiment intéressé d’en essayer essayer un, mais apparemment, cela reste lourd, chaud et pas très pratique.
Peut-être que c’est un peu plus approprié pour les saisons froides (en hiver et en automne), et / ou sur des terrains plats, comme les forêts, les marécages, etc., plutôt que des montagnes inclinées en plein été, lorsque vous marchez pendant des heures pour atteindre l’endroit que vous souhaitez.
Le ghillie a été inventé par les gardes-chasse écossais, en tant qu’affût de chasse portable. La tenue de camouflage ghillie est aussi appelée yowie par l’armée australienne.
Ils peuvent être coûteux, mais il est possible de fabriquer un ghillie soi-même.

Mise à jour Août 2015:
J’ai finalement donné une chance à une tenue ghillie.
Je n’ai pas encore eu l’occasion de l’essayer souvent pour le moment, mais, malgré le fait qu’effectivement cela tienne bien chaud et que cela ramasse pas mal de branches sur votre chemin, cela reste un bon matériel de camouflage.
Voici quelques photos de ma tenue ghillie de camouflage:


Fin de la mise à jour.

Peu importe ce que vous choisirez comme une solution de camouflage pour faire de la photographie animalière, le principal est de prendre quelque chose qui peut se fondre dans l’environnement que vous allez atteindre, et vous dissimuler devant les animaux sauvages.
Petit à petit, vous serez en mesure de prendre de meilleures photos et à des distances plus proches!
N’oubliez pas d’être prudent lorsque vous essayez d’approcher la faune. Il y a des distances minimum de sécurité à respecter, afin d’éviter de vous mettre en danger et de respecter les animaux.

Prenez soin de vous, prenez des photos, respectez la nature et soyez prudent!

One comment on “Camouflage Pour Photographie Animalière

  1. Trison Thomas on said:

    Please provide that camo purchase link. Budggect & hidden camo m prefer. Please update

Répondre à Trison Thomas Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *