Temple Bouddhiste, Monastère Tam Bào Son, Canada

Le monastère Tam Bao Son a été établit en 1990, après que la construction du lieu saint de Bouddha soit lancée. On y retrouve un temple Bouddhiste et de nombreux lieux et statues.
Le monastère Tam Bao Son a été créé en l’honneur des 4 lieux saints du Bouddha.
– Le jardin de Lumbini où Bouddha est né.
– Bodhgaya, lieu où il parvint à l’Eveil, l’illumination.
– Sarnath (près de Bénarès / Varanasi), où il dispensa son premier enseignement, sermon devant 5 disciples (à Isipaptanagaya ou Parc du Cerf).
– Kusinâgar où Bouddha atteint le Parinirvana.

Entre son ouverture en 1990 et en 2000, le monastère a accueilli plus de 20 Sangha (moines et religieuses), dont certains ont depuis été nommés abbés et chefs spirituels d’autres temples.

Avec 337 hectares, l’ensemble des terres du monastère Tam Bao Son, est situé dans le canton d’Harrington (Québec, Canada) depuis Septembre 1988.
Le but du monastère Tam Bao Son est de préserver l’enseignement de Bouddha, former les prêtres, organiser les retraites annuelles des Bouddistes, et reconstruire les lieux Saints de Bouddha Gotama.
Le monastère accepte tous ceux et celles qui veulent devenir Sangha (moine / nonne) sans discrimination.
Son fondateur, directeur et abbé, est le vénérable Thích Thiện Ngghị. Directeur de l’Institut Bouddhique Tam Bao Son,
Président de la Société Bouddhique Chámh Pháp (Montréal ) et de la Société Bouddhique Chánh Giác (Toronto), Abbé du Temple Tam Bao à Montréal et du Temple Hoa Nghiem à Toronto, et Président de L’union des Temples Bouddhistes Vietnamiens Au Canada

Le plus connu des nombreux bouddhas, est le fondateur du bouddhisme, Siddhărtha Gautama, symbole universel du “bouddha pur et parfait” (samyaksambuddha).
Le titre de bouddha (terme sanskrit buddha signifiant “éveillé”), désigne une personne qui a réalisé l’éveil, notamment de par sa sagesse. C’est-à-dire qui a atteint le nirvana (selon le hỉnayăna), ou transcendé la dualité samsara / nirvana (selon le Mahăyăna). Il peut être désigné également comme le “Bienheureux”, “Celui qui a vaincu” ou bien “Ainsi-Venu” (Tathăgata).

Les textes pălis distinguent trois voies vers l’éveil:
– Srăvakabuddha (sanskrit , păli săvaka-buddha), auditeur, celui qui a atteint le nirvana grâce à l’enseignement d’un bouddha. Plus souvent nommé arhat, il n’est pas toujours considéré en tant que bouddha.
– Pratyekabuddha (sanskrit, păli pacekka-buddha), bouddha solitaire, celui qui a trouvé la voie par lui-même, mais qui ne peut enseigner tout ce qu’il a découvert (le Dhamma).
(Sanskrit: Dharma; Pali: Dhamma)
– Samyaksambuddha (sanskrit, păli sammămsam-buddha), bouddha pur et parfait, celui qui a atteint l’éveil pur et parfait (samyaksambodhi) par lui-même et a les capacités d’enseigner le Dharma. C’est avec ce type que l’on désigne le plus souvent le terme de bouddha.

J’espère que mes photos du Temple Bouddhiste / Monastère Tam Bào Son (Canada) vous plairont et vous donneront envie d’effectuer une visite respectueuse de ce lieu sacré.

AlbertaAnsermoz-PhotographyAutomneCanadaCanon 70-200mmCanon AustralieCanon EOS 7DEvènementExploration UrbaineExposition LongueFaible LumièreFauneFinlandeFranceHéraultJaponLieux AbandonnésLightpaintingLumièreMontagnesMontagnes RocheusesMontréalNotafredPaysagesPhotographePhotographiePhotographie AnimalièrePhotographie De NuitPhotographie de PortraitPhotographie De SportPhotographie NaturePhotographie UrbainePhotographie VoyagePortraitQuébecRandonnerRoad TripRocheusesRurexSud De La FranceSuisseTutorielUrbexVidéoÉtats Unis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *